Quand on joue dehors en plein hiver, on doit prioriser des vêtements qui respirent et qui nous protègent du vent. Si vous êtes adepte de plein air, vous avez surement recours à l’habillement par couches superposées, ou pelures d’ognon (plusieurs couches qu’on enlève au fur et à mesure qu’on se réchauffe).

 

À moins que vous soyez à la recherche de performance, il est préférable de prioriser le confort et la chaleur. Notez que les produits ci-dessous sont disponibles dans la majorité des boutiques spécialisées de vélo de Mont-Tremblant ; soit Cybercycle, Bicycle Quillicot ainsi que L’âme du Sport La Source du Sport. Si vous avez plus de questions, les conseillers en magasin sauront vous aiguiller.

 

Les bottes
J’ai toujours cru qu’il valait mieux opter pour des bottes moins chaudes, mais plus légères. Toutefois, à – 30 °C, l’expérience est bien plus agréable avec une bonne paire de bottes bien isolées, même si l’on perd un peu en performance. Rappelons que les pédales sont en métal, un élément conducteur de froid.

Il existe des bottes avec clip. Elles sont pratiques, mais pas autant qu’en période estivale. En fatbike, on se doit de garder une cadence lente, car des coups de pédale en force réduisent immanquablement la traction.

 

Les mains
Évidemment, les mitaines sont plus chaudes, mais peuvent rendent le freinage difficile. Les gants à trois doigts, qui ressemblent à des pinces de homard permettent de bien tenir nos poignées, de freiner à un doigt et réduisent les pertes de chaleur. Par temps plus doux, les gants traditionnels vous garderont au chaud, mais rappelez-vous que vos bras sont moins actifs qu’en ski de fond et que les freins sont également conducteurs de froid.

Dans certains points de location, vous trouverez même des protège-mains fixés au guidon, inspirés de la motoneige. Et parce que plus il fait froid, plus les conditions sont généralement bonnes, les chauffe-mains (HotShots) peuvent s’avérer d’une grande utilité.

 

Pour boire
Les petites enveloppes pour les tuyaux de poche d’eau n’empêcheront pas cette dernière de geler. Remplir sa gourde d’eau chaude et souffler dans le tuyau après votre gorgée pour y éliminer l’eau peut aider. Il existe également des gourdes isolées.

 

Pour les yeux
Les lunettes de ski peuvent s’embuer quand on dégage de la chaleur. L’idéal est de porter des lunettes qui protègent du vent et qui laissent circuler l’air entre la monture et votre visage.

 

Le conseil du chef « damage », Philippe Poirier – Cybercycle
Débutez votre randonnée avec un maximum de 10 PSI dans vos pneus. Si la surface de roulement est molle, dégonflez-les. Vous aurez plus de contrôle et endommagerez moins les sentiers.